Le fonctionnement des thérapies comportementales pour guérir du tabac

La thérapie cognitivo-comportementale (TCC) est utilisée pour aider les personnes qui ont plusieurs types de problèmes psychologiques. Elle est basée sur le changement des schémas de pensée et les comportements négatifs qui y sont associés. Ce que vous imaginez et ressentez à propos du tabac a un impact important sur votre comportement. Une fois que vous aurez changé votre perception du tabac, il se produira une modification dans votre comportement face au tabac.

Quelques techniques du TCC pour arrêter le tabac

Basé sur la pensée positive, cette thérapie inclue :

Des changements des schémas de pensée : Vous serez en mesure de surmonter les changements d’humeur associés au sevrage de la nicotine en travaillant sur la façon dont vous appréhendez certaines situations. Si, par exemple, lorsque vous êtes stressé, la première pensée qui vous viendra à l’esprit sera : “J’ai besoin d’une cigarette”, vous pouvez remplacer cela en vous disant “J’ai besoin d’air frais” ou “Je dois ralentir ma respiration“. Cela vous permettra de mieux gérer votre stress sans fumer à nouveau.

Un enseignement sur la façon de cesser de fumer : Plus vous en saurez sur la dépendance à la nicotine, sur les stratégies d’abandon et les symptômes de sevrage, plus vous serez en mesure de relever le défi d’arrêter de fumer.

L’identification des indices sociaux ou environnementaux qui déclenchent l’envie de fumer : En identifiant les situations qui vous procure le plus envie de fumer, mieux vous pourrez les éviter. Si par exemple, boire de l’alcool vous donne envie de fumer, essayez de baisser votre consommation d’alcool

Les TCC et l’apprentissage de la rechute

La dépendance à la nicotine est une condition cyclique. Les TCC sont particulièrement utile pour vous aider à tirer des leçons de vos rechutes. Cela vous aidera à les combattre  ultérieurement. Apprendre de vos échecs est un exercice cognitif important. Vous serez invité à analyser cette occurence, en vous concentrant sur les raisons pour lesquelles vous avez recommencé à fumer. Les points à prendre en compte sont les suivants :

–        Quand vous avez réussi à vous abstenir de fumer, qu’est-ce qui a fonctionné ? Que faisiez-vous pour ne pas penser au tabac, par exemple ?

–        Pourquoi avez-vous rechuté ? Était-ce, par exemple, la pression de vos obligations, l’ennui, ou le stress ?

Songez aux changements de comportement bénéfique que vous pourriez avoir si vous adoptiez une attitude plus positive. Cette thérapie vous aidera à développer de nouveaux schémas de pensée , qui sont essentiels si vous voulez réussir à arrêter de fumer.